Si le développement web a longtemps été réservé à des professionnels qui savaient coder, on observe aujourd’hui que des outils très simples à prendre en main permettent de coder énormément de choses sans avoir à se prendre la tête : site Internet, application web ou mobile, base de données ou newsletter : tout est possible !

J’en ai récemment fait l’expérience en créant ce site web dédié au podcast de Sortlist sur base d’un simple Airtable.

C’est ce qu’on appelle du No-Code et il pourrait changer l’avenir de la programmation. Dans cet article, on va étudier les avantages et les inconvénients du no-code.

Table des matières

Qu’est-ce que le no-code ?

Avant d’expliquer ce qu’est le no-code, il faut rappeler l’utilité du code. Pour faire simple, le code permet à la personne qui le rédige de donner un certain nombre d’instructions à une machine, à l’aide de commandes assemblées dans un ordre logique. Écrire du code demande un certain niveau de compétence en programmation et de maîtriser des langages comme le HTML, qui permet de coder des pages Web et de les mettre en forme. 

Cela dit, même si le fait de savoir programmer présente des avantages, il y a deux inconvénients à prendre en considération :

  • Devenir bon en programmation demande du temps, et recruter quelqu’un qui dispose de ces compétences coûte cher.
  • De par le niveau de maturité que le digital a aujourd’hui, l’envergure des projets qui doivent être menés à bien ne nécessite pas forcément de devoir parfaitement maîtriser la programmation.

Tout le problème se trouve dans le fait qu’il n’y a que deux possibilités : soit vous savez programmer et vous pouvez faire beaucoup de choses, soit vous ne savez pas programmer et vous êtes vite limité dans les projets que vous voulez implémenter.

C’est ici que toute la valeur du no-code s’exprime. Aujourd’hui, grâce à ces nouveaux outils, il est possible de lancer des petits projets digitaux sans devoir toucher une seule ligne de code. Ainsi, les TPE et les PME qui ne souhaitent pas investir de moyens dans la programmation ont tout intérêt à se tourner vers des outils no-code.

Pour expliquer le no-code en quelques mots, il s’agit d’une façon de programmer sans avoir besoin de compétences en programmation. Pour le dire autrement, les plateformes de no-code sont des solutions de programmation visuelle, c’est-à-dire qu’au lieu de manipuler des lignes de code, l’utilisateur va manipuler des blocs qu’il pourra faire glisser et déposer. 

J’ai fait ce gif pour vous montrer l’exemple de Beyond Marketing, que j’ai mentionné en début d’article :

no-code gif

Comme vous pouvez le voir, j’ai modifié une variable dans mon Airtable, et ça s’est directement traduit sur le site. Et je n’ai pas eu à toucher la moindre ligne de code pour le faire.

Quelques outils no-code pour créer un site Internet

Faire son blog ou son site Internet avec Weebly ou Wix

Il n’a jamais été aussi facile que de créer son site Internet avec des logiciels comme Weebly ou Wix.

Il faut d’abord sélectionner un modèle de site parmi ceux proposés par l’outil que vous pensez utiliser. Vous aurez ainsi une base sur laquelle travailler pour créer votre site. L’étape suivante consiste à choisir un nom de domaine. 

Une fois cette étape effectuée, une multitude de choix se présentent à vous, parmi lesquels : 

  • remplacer les images prédéfinies. 
  • modifier les couleurs du thème ainsi que les polices d’écriture utilisées.
  • ajouter, supprimer ou modifier les éléments déjà implémentés. 
  • intégrer des blocs, des contenus média ou des plug-ins, tels que des boutons pour les réseaux sociaux, des vidéos que vous pourrez encapsuler ou de nouveaux blocs de texte.

Ces outils présentent quelques différences, malgré un usage qui se veut similaire : 

  • plus de templates sont disponibles sur Wix et ce dernier permet une plus grande liberté dans la modification des templates. 
  • la facilité d’utilisation, Weebly propose moins d’options. 
  • l’éditeur de texte, qui est plus complet sur Weebly que sur Wix.

Nous avons un article sur 6 logiciels de création de site web si vous souhaitez en savoir plus.

Des outils très complets pour créer une application web : Bubble et Webflow

De la même façon que Weebly et Wix permettent de créer un site web, Bubble et Webflow permettent de créer n’importe quel type d’application web. 

Bubble existe depuis 2012 et compte 500 000 utilisateurs, alors que Webflow existe depuis 2013 et compte plus de 250 000 utilisateurs.

Leur fonctionnement est légèrement plus compliqué que celui de Weebly et Wix. Cela dit, leur interface permet de répondre à une variété de besoins en donnant la possibilité de gérer l’expérience utilisateur qui sera proposée grâce à la création de « scénarios utilisateur ».

Bubble offre une gamme de tutoriels très complets, qui vous détaillerons une énorme palette de fonctionnalités que vous pouvez utiliser. Quant à Webflow, c’est un outil plus adapté aux utilisateurs souhaitant une grande liberté de personnalisation, au prix d’une prise en main plus complexe.

Les avantages du no-code

L’avantage principal du no-code est de pouvoir programmer des choses sans avoir besoin de compétences en programmation. Les solutions actuellement proposées permettent à leurs utilisateurs de créer des projets fonctionnels en un rien de temps. Bien évidemment, les solutions no-code proposées s’appuient sur du code, mais celui-ci est invisible pour les utilisateurs.

Ce qui est intéressant, c’est que le no-code a connu un boom pendant le confinement du printemps 2020. En effet, de nouveaux besoins ont émergé suite à la crise sanitaire. Ces besoins ont dû être traduits en des produits web fonctionnels. Des entreprises comme Bubble ont accompagné de très nombreux porteurs de projets dans la réalisation de leur solution.

capture-decran-2020-10-23-a-12-24-06
ITDM Group
Colmar , France
4,5 - 5 recommandations
Mobile & App DesignStratégie DigitaleWeb & Software DevelopmentDéveloppement mobile & AppDéveloppement webLogiciels Création de Site Web
Découvrir l’agencearrow_forward
zee-group-illustration
Zee Group
Paris, France
4.5 - 15 recommandations
Web & Software DevelopmentE-commerce SoftwareCreative & Design
Découvrir l’agencearrow_forward
capital-panache-illustration
Capital Panache
Brussels, Belgique
5 - 7 recommandations
Web & Software DevelopmentE-commerce SoftwareCreative & Design
Découvrir l’agencearrow_forward

Les points de vigilance avec le no-code

Si le no-code est intéressant, il y a quand même des points d’attention à prendre en compte.

Tout d’abord, il n’y a pas d’interopérabilité entre les différents outils de no-code. Chaque outil n’est pas vraiment comparable à son voisin. Et ce, même s’ils sont destinés à créer le même type de produits. Par exemple, si vous créez votre site sur Weebly, vous n’avez aucun moyen de transférer son contenu vers Wix. Certains outils permettent une migration de l’outil vers une solution d’hébergement propre (Weebly), alors que d’autres ne le permettent pas (Wix).

De plus, même si la palette des fonctionnalités est très large, l’utilisateur reste limité. Ainsi, un créateur de site qui voudrait aller plus loin aura très certainement besoin de coder.

Enfin, le prix est une chose à prendre en compte dans le choix de votre outil no-code. Selon vos besoins, il faudra peut être souscrire à une formule payante. En effet, il existe des formules gratuites, mais celles-ci sont limitées en termes de fonctionnalités. Calculez l’intérêt que vous avez à dépenser un forfait mensuel ou annuel pour un outil no-code, comparé à un investissement sur le long terme en payant une solution codée par une agence de développement web.

Conclusion

Les outils no-code sont faciles à prendre en main. Il en existe beaucoup, pour des usages très différents. Outre les outils existants pour créer des sites Internet, il existe également des outils spécifiques à d’autres usages. Nous pourrions citer Adalo (applications mobiles), Glide (applications à partir d’un Google Sheet) ou MailChimp (newsletters).

Enfin, prenez garde à ne pas comparer code et no-code. Bien que des solutions très puissantes existent sur le marché du no-code, celles-ci doivent être adaptées à vos besoins. Si les outils no-code ne répondent pas à ces besoins, il faudra vous diriger vers une solution de développement web plus classique.